[ Avoine | Beaumont en Véron | Candes St Martin ]
Fontevraud-l'abbaye

 Fontevrault fut une véritable colonie établie par Robert d'Arbrissel dans un pays désert, sur les confins de l'Anjou et de la Bretagne. Des familles entières cherchèrent un asile sous la direction de ces Bénédictins il s'y forma des monastères de veuves, de filles, de laïques, d'infirmes et de vieux soldats. Tous devinrent cultivateurs, à l'exemple des Pères, qui abattaient eux-mêmes les arbres, guidaient la charrue, semaient les grains et couronnaient cette partie de la France de ces belles moissons qu'elle n'avait point encore portées.

  La colonie fut bientôt obligée de verser au dehors une partie de ses habitants et de céder à d'autres solitudes le superflu de ses mains laborieuses. Raoul de la Futaye, compagnon de Robert, s'établit dans la forêt du Nid-du-Merle, et Vital, autre bénédictin, dans les bois de Savigny. La forêt de l'Orges, dans le diocèse d'Angers, Chaufournois, aujourd'hui Chantenois, en Touraine ; Bellay, dans la même province ; la Puie, en Poitou ; l'Encloître, dans la forêt de Gironde ; Gaisne, à quelques lieues de Loudun ; Luçon, dans les bois du même nom ; la Lande, dans les landes de Garnache ; la Madeleine, sur la Loire ; Bourbon, en Limousin ; Cadouin, en Périgord ; enfin Haute-Bruyère, près de Paris, furent autant de colonies de Fontevrault, et qui pour la plupart, d'incultes qu'elles étaient, se changèrent en opulentes campagnes.

François-René de Chateaubriand
Extrait du Génie du christianisme (paru en 1802).  
Histoire de l'Abbaye
  Dès sa fondation elle a bénéficié du soutien du pape Urbain II et des Comtes d'Anjou. En conséquence son développement a été rapide et elle était totalement constituée à la mort de Robert d'Arbrissel en 1117.Elle était destinée à la fois aux hommes et aux femmes et a toujours été dirigée par une Abbesse.
 En 1150, à l'aube du développement de la puissance des Plantagenets, l'Abbaye supervisait près de 5000 personnes répartis dans une centaine de Prieurés et Couvents en France, en Angleterre et en Espagne. C'était un ensemble considérable pour l'époque. Au XVIIème siècle 50 Prieurés relevaient encore de l'Abbaye qui à Fontevraud meme hébergeait 230 religieuses et 50 moines.
 Jusqu'au XVIIème siècle l'Abbesse était élue directement par les Religieuses, ensuite cette élection se fit à partir de candidates présentées par le Roi de France. Trente sept Abbesses se sont succédées à la tete de l'Abbaye, elles provenaient toutes de très grandes familles Seigneuriales. Quatre filles du Roi de France Louis XV furent éduquées à Fontevraud.
 La Révolution Francaise a mis fin à l'existence de l'Ordre de Fontevraud. En 1804, pendant le Premier Empire, Napoléon fit affecter les batiments de l'Abbaye en prison pour les condamnés de droit commun. Elle le restera jusqu'en 1963.
 Depuis elle a bénéficié de travaux de restauration importants. C'est devenu un des monuments les plus visités du Val de Loire.

accueil